Techniques Structurelles Avancées en position assise sur le complexe rachis cervical et Costovertébral

Ce stage a pour but de permettre à l’ostéopathe professionnel de découvrir une

gestuelle structurelle rigoureuse, précise et sans danger, dans le but de traiter les

douleurs  d’origines  cervicales  mais aussi  « costo-vertébrales ».  Enrichis  de

rappels neuro-anatomiques succincts mais indispensables, cette formation sera

appuyée des principes fondamentaux de la pratique structurelle. À l’issue de ces

deux jours, le professionnel sera à même d’établir une synthèse des cas cliniques

rencontrés et d’en déduire les techniques structurelles à mettre en oeuvre.

Durée :
3 jours

Date :
les 23 - 24 - 25 Février 2023

Intervenant(s) :
Mr Bruno DIOLOT

Coût de la formation :
600€
Programme de la formation :

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA FORMATION :

  • 1 er jour

Matin :

9 :00 – 10 :45

–     Contextualisation, contractualisation

–     Rappels de notre approche fondamentale et spécifique

– La lésion : définition, mode d’installation, signes objectifs

– Règles et principes de la manipulation structurelle directe

–     Les différents types de douleurs et leurs expressions : mécanique, vasculaire, neurologique

–     Douleurs référées et rapportées

–     Pause

11 :00 – 13 :00

–     Différences entre une douleur d’origine neurologique type NCB et une douleur neuro-

vasculaire type lésion costo-vertébrale

–     Rappels symptomatologie neurologique selon les étages

–      « Red flags »

–     Tests neurologiques

–     Mise en application des tests de mise en évidence lésionnelle cervicale (latéralité, rotation,

unci…) et/ou costo-vertébrale

Pause déjeuner ….

Après-midi :

14 :00 – 15 :45

–     Mise en application du positionnement pour la manipulation cervicale (haute et basse,

latéralités, avancée et recul de facettes) (Rappel : sujet couché sur le dos)

–     Notions théoriques de slack à minima de thrust à SOI et « à la porte »

Pause

16 :00 – 18 :00

–     Mise en application du positionnement pour la manipulation cervicale assise de la charnière

C7-D1

–     Notion de manipulation sans bras de levier et sans force +++

  • 2ème jour

Matin :

9 :00 – 10 :45

–     Suite mise en pratique C7-D1 assis

–     Clinique : symptomatologie cervicales basses et importance des lésions dorsales hautes +++

et costales

Pause

11 :00 – 13 :00

– Mise en application manipulation sur cervicales basses « du bout des doigts »

–  Abord manipulation costo-transversaire

 

Après-midi :

14 :00 – 15 :45

–     Suite manipulation costale

– Abord positionnement et règles des manipulation cervicales basses et moyennes, sujet assis.

Pause

16 :00 – 18 :00

–     Rappel : technique ouverture des trous de conjugaison

–     Synthèse des notions développées

–     Questions

 

  • 3ème jour

Matin :

9 :00 – 10 :45

–     Retour sur les notions vues les jours précédents

–     Pratique sur les cervicales basses et moyennes (sujet en décubitus et assis), toujours avec

mise en place, slack à minima et sans thrust.

–     Mise en application sur le formateur pour évaluation « ressentie » de la gestuelle de

chacun(e).

Pause

11 :00 – 13 :00

–     Poursuite de la pratique en binômes

–     Ateliers à 3 ou 4 praticiens : un sujet, un praticien et un ou deux observateurs pour

correction et prise de conscience des erreurs potentielles.

 

Après-midi :

14 :00 – 15 :45

–     Poursuite de la pratique

–     Thrust « à minima » sous contrôle du formateur et sur lui-même

–     Notions théoriques sur la charnière haute « C0-C1-C2 »

–     Particularités anatomo-physiologiques

–     Application à la gestuelle

Pause

16 :00 – 18 :00 ( ?)

–     Synthèse des 3 jours

–     Questions

–     Èvaluation « à chaud »

–     Quizz

Objectifs de la formation :

 

–    Savoir distinguer les différents types de douleur et leurs modes d’expression

–    Savoir distinguer une douleur d’origine cervicale d’une douleur « costo-vertébrale »

–    Savoir effectuer les tests neurologiques pouvant amener à une contre-indication

–    Appréhender les « red-flags »

–    Se familiariser avec le modèle structurel de l’ « IFSOR »

–    Savoir identifier et localiser la « lésion » articulaire

–    Établir la corrélation entre la plainte et le facteur déclenchant

–    Mettre en application les tests de mise en évidence lésionnelle cervicale

(latéralité, rotation, unci…) et/ou « costo-vertébrale »

–    Mettre en application les techniques de manipulations structurelles cervicales et

« costo-vertébrales » (sujet allongé)

–    Appliquer les règles manipulatives (sujet assis)

–    Être capable de déterminer si la manipulation cervicale est indispensable… ou pas

–    À partir de l’évaluation ostéopathique, utiliser les techniques manipulatives

Appropriées

PRINCIPES IMPORTANTS DE LA FORMATION
L’enseignement met d’abord l’accent sur la clinique et les contre-indications aux
manipulations. Un tableau référençant les types de douleurs et leurs origines potentielles
est donné aux apprenants, tableau résumant les étiologies possibles et les risques
inhérents qui doivent être impérativement connus et identifiés.
Les techniques insistent sur le confort et la SÉCURITÉ du patient. Les techniques sont donc
réalisées en privilégiant le placement du sujet mais aussi et surtout du praticien sous contrôle
du formateur et de son assistant au besoin. Les démonstrations sont faites sur les apprenants par
les formateurs, détaillées, expliquées, oralement, par dessins, par analogies ou tout autre moyen
pédagogique utile.
Une fois ces positionnements acquis, le formateur se propose d’être « sujet » et les élèves
réalisent la construction des manipulations sur lui (et son assistant), ceci permettant d’apprécier,
OBJECTIVEMENT, confort, sécurité et compréhension par l’apprenant des consignes
données.
Les corrections ayant été faites, les apprenants réalisent les techniques entre eux et toujours
sous contrôle des formateurs.
Les erreurs ou défauts sont illustrés devant tous les apprenants soit en observant l’apprenant en
défaut soit par le formateur qui répète la ou les fautes remarqué(es).
Les apprenants peuvent à tout moment poser leurs questions et faire part de leurs difficultés, le
formateur jugeant si l’explication mérite d’être donnée à tout le public ou faire l’objet d’une
réponse individuelle.
AUCUN APPRENANT NE PEUT PRATIQUER LA MANIPULATION DANS SON
INTÉGRALITÉ SANS LE CONSENTEMENT DU OU DES FORMATEURS ET SOUS
LEUR CONTRÔLE.

L’ÉVALUATION EN FIN DE STAGE PERMET D’ÉVALUER POUR CHACUN LE
NIVEAU DE COMPRÉHENSION ET FAIRE L’OBJET DE REMARQUES, CONSIGNES
ET / OU CONSEILS PAR LES FORMATEURS QUANT À LA MISE EN APPLICATION
DES TECHNIQUES EN CABINET. AU BESOIN UN STAGE DE PERFECTIONNEMENT
POURRA ÊTRE PROPOSÉ, LES FORMATEURS RESTANT DISPONIBLES POUR
TOUTES QUESTIONS EN DEHORS DES STAGES (PAR MAIL OU TÉLÉPHONE).

 

Retour haut de page