APPROCHE TISSULAIRE DE L’OSTEOPATHIE – Niveau 1

PROGRAMME du Niveau 1 :

  • 1er jour

Matin

  • Présentation des participants
  • Présentation de l’approche tissulaire
  • Le modèle du cône du savoir Pratiques au ballon,
  • Le corps communicant
  • La communication : Les paramètres subjectifs de palpation : présence, attention et intention (+ pratiques)

Après-midi

  • Eléments de Tenségrité
  • Les paramètres objectifs de palpation : tension, densité et vitesse du mouvement de libération (+ pratiques)
  • Le corps et l’Energie, la rétention
  • Fulcrum, still-point, arrêt en contrainte, intention de séance, anamnèse, cas ostéopathique
  • Technique de crâne global

 

  • Deuxième jour

Matin

  • Pratique au ballon
  • Les étapes du modus operandi
  • Technique de compression occipitale
  • Technique hépatique

Après-midi

  • Perceptions locales
  • Tractions courtes
  • Tractions longues
  • Technique de bassin global
  • Technique de sphère antérieure
  • Technique de sphère postérieure
  • Techniques sur les OM

 

  • Troisième jour

Matin  

  • Théorie sur la dure-mère
  • Technique sur le pôle supérieur de DM
  • Technique sur le pôle inferieur de DM
  • Technique sur la sacro-coccygienne
  • Technique de sacro-iliaque

 

Après-midi

  • Technique sur la sphère viscérale
  • Techniques appliquées a la ceinture scapulaire
  • Techniques appliquées a la colonne cervicale
  • Techniques appliquées a la colonne dorsale et lombaire

Fin du séminaire …!

 

500,00

Durée :
3 jours

Date :
les 27-28-29 JANVIER 2022

Intervenant(s) :
Gérald URDICH (D.O)

Coût de la formation :
500€
Programme de la formation :

Qui peut suivre cette formation ?

Cette formation s’adresse a tous les praticiens formes a l’ostéopathie, et aux étudiants en formation, a condition qu’ils possèdent les bases de l’approche crânienne de Sutherland. Objectif général Présenter théoriquement et faire expérimenter le modèle de l’approche tissulaire de l’ostéopathie qui repose sur l’établissement et la gestion de la relation praticien/patient au niveau des tissus vivants considères comme communicants. Mise en place des outils théoriques et pratiques permettant l’utilisation du modèle. Travail important réalise sur l’état de présence du praticien et sur la qualité de sa palpation. Pédagogie Sur le plan théorique Présentation théorique du modèle de l’approche et fourniture d’un support didactique présentant les fondamentaux théoriques et philosophiques de l’approche. Sur le plan pratique Mise en pratique réciproque sur tables par système de jumelage des participants. Ce que peut vous apporter cette formation Plutôt que de vagues promesses, ou la présentation d’un catalogue dithyrambique, il semble plus judicieux de rapporter les points positifs le plus souvent évoqués par les participants aux stages :

✔ Meilleure compréhension de la vie, du vivant et de ses difficultés face a l’adversité.

✔ Découverte ou amplification de l’importance de la présence, de l’intention et de l’attention.

✔ Amélioration parfois considérable de la palpation, résolution de nombreux problèmes a ce niveau.

✔ Découverte de nouvelles techniques ou plutôt d’une nouvelle manière de les pratiquer.

✔ Elargissement du spectre et de l’efficacité thérapeutiques (globalité). »

 

Objectifs de la formation :

A la découverte de la conscience corporelle

Ce que nous dit Pierre Tricot : « Pourquoi approche tissulaire ? Cette appellation s’est imposée d’elle-même au cours de la progression de la recherche. L’approche de base est de nature fasciale, dans la lignée de ce que nous ont apportés les ostéopathes crâniens Américains (notamment Viola Frymann) dans les années 70. Elle a conduit a modéliser que les mouvements spontanés non physiologiques ressentis lors de techniques fasciales correspondaient a de la libération d’Energie. Mais, il est vite apparu évident que les fascias ne sont pas les seules structures corporelles capables de retenir de l’Energie. Toutes le sont, d’où l’extrapolation vers techniques tissulaires

La présence, l’attention et l’intention

La seconde grande étape de la recherche fut de constater que les tissus du corps répondent a la qualité de présence du praticien, a la manière dont il gère et dirige son attention dans la structure et enfin a l’intention qui l’anime lorsqu’il entre en relation avec les structures corporelles de son patient. Une fois cette constatation établie, il devint bien plus facile de gérer la relation entre le praticien et son patient, en rendant simplement plus consciente l’utilisation de ces paramètres.

Modéliser plutôt que d’établir une croyance, il a semblé préférable de créer un modèle et de le développer, puis de le mettre en pratique et de le raffiner. Le modèle de l’approche tissulaire aujourd’hui, se fonde sur la prémisse que le corps est un système communicant, fait de consciences, organisées en systèmes hypercomplexes, cette organisation étant le résultat d’une longue évolution. Plutôt que de s’engager dans l’étude détaillée de la complexité (de toute manière impossible) il a semblé plus pertinent de chercher les points essentiels régissant les systèmes conscients, de les conceptualiser et de permettre aux praticiens de se les approprier en les leur faisant expérimenter.

C’est en dernier ressort l’expérimentation que chacun en fait qui lui donnera accès a cette réalité du corps.

Voilà l’objectif du niveau 1 d’approche tissulaire : A la découverte de la conscience corporelle.

Retour haut de page